Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 21:10

1989---018-copie-1.jpg

Dans ce monde démoniaque
Où plein d'humains dérivent
Où les hommes se dédisent
Où les impôts défalquent

J'ai décidé de tout dédaigner
Toute cette déchéance
Toute cette décadence
Il y en a que l'on devrait déférer

Alors je veux le décrier
Il faut un bon décapage
A tout ce pays en décalage
Ce n'est pas nous les dépravés

Un fonctionnaire débutant
A décidé de tout déchirer
Tout décanter, tout déchiqueter
Il faut le dire c'est déroutant

Il va tous nous déglinguer
Comme une vague déferlante
Sur les personnes défaillantes
Il y a de quoi être dégoutté

Comme une puanteur sortant des égouts
Ces débilités qu'ils veulent dédramatiser
Sur un peuple déjà tellement délabré
Dénaturé, démoralisé, plein de dégoût !

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Déjà lu celui-ci non? Mais bravo de le rpublier!!!!!
Répondre
L
<br /> Oui Katherine tu l'as déjà lu je l'ai republié<br /> <br /> J'aimerai tellement que mes idées fassent des petits<br /> je ne sais pas si elles sont bonnes<br /> Mais en ces temps de "disette", ce serait bien que<br /> certaines personnes ouvrent leurs yeux<br /> <br /> Tant que j'ai ma connexion je republierai<br /> après ce sera un petit stand-by, avant les nouveautés<br /> <br /> bisous à toi<br /> Merci de ta fidélité<br /> Lili<br /> <br /> <br />
B
waw comment changer les mentalité bless&love
Répondre
L
<br /> I don't no<br /> je ne changerai pas le monde<br /> ni sa mentalité<br /> c'est d'ailleurs bien dommage<br /> mais c'est ainsi<br /> biso por ti<br /> <br /> <br />
A
"Il y en a qu'on devrait déférer", oui, mais malheureusement ils courent toujours ! A eux l'impunité et au pauvre conducteur qui roule à 55 à l'heure , le PV. Je déteste la politique et pourtant ne procure-t-elle pas l'impunité !!!Je vais devenir rebelle comme toi, Lili! Mais je n'ai pas ton cran, voilà tout ,pour crier haut et fort les injustices !Heureusement il y a quelquefois de timides apparitions du soleil...Bises amicalesAndré
Répondre
L
<br /> Oui il est évident que les "encostumés" ont l'impunité<br /> <br /> Je préfèrerais il est vrai n'écrire que du beau<br /> mais malheureusement la vie n'est pas QUE belle<br /> Et quand les choses injustes sont là, il faut bien quelqu'un<br /> pour le crier ou le décrier non ??<br /> Il y a tellement de moutons<br /> <br /> bises  à toi<br /> <br /> <br />
K
hello!parfait ce poème, il me renvoie à beaucoup dechoses personnelles.j'en ai un à te soumettre dans le mêmeétat d'esprit rebelle, si l'envie te prend d'aller le lire : "au-delà de mes colères".au plaisir de lire encore et toujours tes révoltesqui sont aussi miennes.amicalementkatherine
Répondre
L
<br /> bonjour<br /> Oui il faut bien que la vérité soit dite<br /> j'irai voir ton écrit "au-delà de mes colères"<br /> amicalement<br /> <br /> <br />
M
oh comme je suis d'accord avec toi! je partage cette colère! à la poubelle cette société d'indivudualistes égoistes qui gobent sans savoir toutes les mouches empoisonnées qu'un nabot nombriliste fait voler!et comme d'habitude tu nous livres ton ressenti avec tant d'art!bravo!!!
Répondre
L
<br /> ah ben j'adooooooreeeeee ta phrase<br /> en plus il est toujours à l'étranger<br /> pfff que du vent<br /> <br /> Merci pour le compliment<br /> bises amicales<br /> <br /> <br />
M
Lili la rebelle, oui c’est acquis : il nous fait déposer de temps à autre ici sur nos blogs un bon vrai coup de gueule, parfois un modéré, parfois un extrême, parfois un qui vient des tripes… J’ai lu « le gouvernement incertain », et c’est étrange je le trouve quasiment MASCULIN… Ce qui me donne envie de te dire que tu as taper fort mais JUSTE… Ainsi nous serions au moins deux à avoir besoin de soutien ? Je nous crois bien plus nombreux en fait. Je nous sais aussi être des architectes laborieux d’intercoeurs… Bises, Marc.
Répondre
M
Ah ben ça alors, je saurais écrire c'est exactement ce que j'aurais pu dire ; et autour de moi combien de personnes ralent !<br /> mais là c'est vraiment bien dit, proprement, poliment, joli coup de gueule quoi, j'adore <br /> Michel
Répondre
P
Vois-tu quand je relis ton poème, et que j'écoute les informations ! je suis quelque peu sidéré, j'ai pensé à ce que tu avais écris quand j'ai regardé les informations à propos de notre chef d'état ! c'est parlant ! <br /> Son attitude et les insultes qu'il profère ne sont pas dignes d'un chef d'état, mais il l'a fait !
Répondre
L
Quand j'ai écris, et décris ce que je dis dans cette poésie, j'étais loin de penser que cela pourrait être prémonitoire, je fais référence à l'attitude de notre Président au salon de l'agriculture, comme quoi je ne suis pas loin de la vérité, et mes yeux sont ouverts sur la réalité !
Répondre
F
Tu ne pensais pas si bien dire. Nous sommes dans un monde où règne l'individualisme, l'entraide n'existe plus. Peu de personnes crient leur révolte, j'ai la chance d'en connaître une, une vraie rebelle qui crie haut et fort ses idées même si elles ne plaisent pas toujours. La franchise est gage de droiture.<br /> <br /> Je te citerais en disant que "les moutons ne font carrière qu'à l'abattoir" ; il faut donc savoir se détourner des chemins imposés, oser s'aventurer et surtout savoir penser différemment.
Répondre
M
J’ai promené mon esprit d’Est en Ouest comme je l’ai voulu,Et j’ai trouvé des gens unis dans la parole et dans le geste.J’ai posé sur mon cheval, ma selle ainsi que mon harnais,Et je me suis retiré de la compétition.Mes amis et les miens, qui font partie des gens de bien, sont partis,Et ceux qui restent sont si peu, que ce "si peu " attriste.Cette voie m’a fatigué, elle ne vaut plus rien, ô perdition !Je n’ai point trouvé de braves qui me vengent du temps.<br /> Elle a perdu sa notoriété et mon savoir l’a renié.Elle est dévaluée auprès de la société, elle est même interdite.<br /> Elle était jolie et belle de toute ma jeunesse,<br /> Ne pouvait s’y engager que celui dont le cheval était capable.<br /> D’une mauvaise punition, Dieu l’a punie,<br /> Et elle a hérité de tous les maux, tel notre père Adam.Elle est devenue un enclos pour bêtes de somme et un dépotoir Dans sa largeur, le mulet y court en braillant.Cette voie m’a fatigué, ô blessures de mon cœur !<br /> D’elle, j’entends tous les jours des nouvelles qui désolent.
Répondre
L
Bonjour lili<br /> bravo pour ton poème,toute une vérité ,nous vivons dans un monde pourri ou tout est pouvoir et argent,nous sommes les vaches à lait de cette société ou ce gouvernement se fout de nous !!!!!!!!!!!!!!!!!!! LAURENCE
Répondre

Présentation

  • : Poèmes d'une rebelle dans l'âme
  • : Rebelle avec un coeur et une âme qui crient ses mots, pour conjurer ses maux ! De la réalité à la révolte, de la mélancolie au romantisme en passant par la tristesse, tout un poème que ma Poésie ! Copyright © 00043614.
  • Contact
">

Catégories