Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 16:08

tristesse

 

MOTS A MAUX

 

De mes mots en couleur

Il a fait des mots de frayeur

De mes maux de douleur

Il a fait des mots de malheur

 

Et mes mots butinés

Sont rejetés en mots claqués

Et ses mots tant redoutés

Sont lancés sans viser

 

Ses mots aboyèrent, sur mes maux d'hier

Ses mots de colère, je les porte en bandoulière

 

Avec mes mots en noir

Il a créé des mots miroir

Avec mes mots en mémoire

Il a détruit le mot espoir

 

Devant ses mots armés pour crier

Mes maux se sont réveillés

Devant ses mots essaimés

Mes mots sont prisonniers

 

Ses mots aboyèrent, sur mes maux d'hier

Ses mots de colère, je les porte en bandoulière

 

Lili-la-Rebelle©00043614

Partager cet article
Repost0
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 15:29

A toi en plein désarroi

Toi qui ne crois pas en moi

Toi sur le chemin de croix

 

A toi que j'exaspère

Toi qui marches et te perds

Toi qui me vois vipère.

 

Aime LA vie

LA vie t'aimera

 

A toi que la vie ronge

Toi croyant tes mensonges

Toi tenue par une longe

 

A toi qui désespères

Toi sans aucun repère

Toi qui n'as plus de père.

 

Aime TA vie

TA vie t'aimera

 

A toi qui tout transformes

Toi que la vie déforme

Toi qui mal te reformes

 

A toi qui tout contrefais

Toi qui gardes le mauvais

Toi qui en oublies le vrai

 

Aime CETTE vie

Tu n'as que celle-là !

 

A moi bouc émissaire

Toi poussant les enchères

Toi qui vois tout de travers

 

Toi qui me montres du doigt

Mais telle que je ne suis pas

N'oublie pas que je suis là.

 

Quoi que tu dises

Quoi que tu fasses

Je t'aimerai !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 15:06

Soit vous aviez quelques biens
Alors c'était très très bien,
vous étiez un être cher
Avant de voir le notaire.
Cher, c'est le mot bien choisi
Pour des obsèques finies.
Ou on pleure beaucoup aussi,
Avant d'avoir les soucis !


Le notaire convoque
Et c'est sans équivoque,
Que les enfants mécontents,
Voient qu'ils n'auront pas d'argent !
Pire même, des dettes !
Oubliées les requêtes
Que leur mère a faites,
Sans voix est leur défaite !


Maman aura son argent,
Eh oui petits insolents
Elle attend depuis dix ans
Pour vivre normalement.
Vous lui en avez voulu
Vous ne l'avez jamais cru
Mais la vérité est là
elle vous pointe de ses doigts !


La partie est donc jouée,
Nada de la décédée,
Rien maman ne laissera,
Au moment ou elle mourra,
Aux enfants intéressés,
Testament bien validé.

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 21:34

Dans ses vapeurs d'alcool,
Elle a cru devenir folle,
Voilà que rentrait l'égorgeur,
Avec ses poings rageurs.

 

Il cognait le soir
Comme on claque un tiroir !


Dans son ivrognerie,
Monsieur sa seigneurie,
Gueulait que c'était une porcherie
Et la chambre devenait écorcherie !


Il cognait le soir
Comme on claque un tiroir !


Dans ses relents d'alcool,
Avec ses mots au vitriol
Elle a supporté le violeur,
Elle a connu la douleur !

 

Il cognait le soir
Comme on claque un tiroir !


Elle qui fût petit colibri,
Elle sautillant comme un cabri,
Heureuse d'être avec ce mari,
N'imaginant pas cette barbarie !


Il a tiré un soir,
Et tout est devenu noir !

Protégé par CopyrightDepot.com
Les violences conjugales ont augmentées
de plus de 30%
Une femme sur trois en France, meurt sous les coups de son conjoint !
TOUS LES JOURS

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 21:02
 

Emmurée dans mon silence,
Enfermée dans ma maison.
Personne, aucune présence
Pour me rendre la raison.

Je ne peux oublier l'injustice,
Celle qui me laisse seule
Avec seulement mes mots factices,
Qui sont posés comme des éteules.

Cloitrée dans mes murs
Au lieu d'être au travail,
C'est une déchirure
Transperçant mon poitrail.

Ne jamais pouvoir discuter,
Faire semblant d'être bien !
Uniquement mes mots alignés,
Me procurent un peu de soutien.

Mais cette présence virtuelle,
Ne comble pas l'énorme vide
De quelqu'un de vrai et réel,
Pour qui je serais une sylphide !

© Protégé par CopyrightDepot.com

Partager cet article
Repost0
8 juin 2022 3 08 /06 /juin /2022 13:12

Pour tuer
Faut-il une arme ?
Pour flouer
Faut-il le charme ?


Les mots sont tranchants
Détruisent profondément,
Les mots sont coupants
Détruisent assurément.


Les mots, le support de la compréhension
Utilisés pour le bien ou le mal !
Les mots, seul moyen de communication
Utilisés pour détruire le moral.


Les mots sont des armes,
Ils peuvent donc détruire !
Les mots, armes pour des larmes
Certains ne sont pas à reproduire.


Les mots ont tant de pouvoir
Que les médias en abusent allègrement,
Les mots sont tant de réservoirs
Pour tous les gouvernements.

 

Des mots que l'on m'a dits,
Pas un n'a été oublié.
Des mots que l'on m'a écrits,
Pas un n'a été occulté.


On ne devrait prononcer
Que des mots d'amour et d'amitié,
On ne devrait articuler
Que des mots de secours et altiers.

Protégé par CopyrightDepot.com

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 20:27

Plage de sable fin, un soleil timide,
Un vent plutôt mutin, une mer limpide.
J'étais bien, relaxée ! Ce jour je m'en souviens,
J'étais abandonnée ; Libre enfin, et bien !
J'avais tout remonté, rude cette pente !
Mais j'y suis arrivée, c'était la détente.
Chaque vague mourait, près de moi tranquille.
A présent, je soufflais, mais c'était inutile.


A ce moment précis, je n'imaginais pas,
Tant de péripéties ; Va, repars au combat !
Sortie de ta villa, tu me prends en haine
Moi, la zingarella, je suis ton problème.
Tu m'as sous-estimée, tu croyais tout savoir !
Tu voulais m'achever, te pensant tout pouvoir !
Alors moi je te dis, que tu as mon mépris
Et je te garantis, un procès pour harpie !

Protégé par CopyrightDepot.com

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 12:33
piano-et-portee.jpg

 

Toi le prisonnier de ta vie

fuyant ta  prison sans flamme,

Sans étincelle ni envie !

Prison pour fidèles sans âme.

 

Toi le prisonnier de SA vie,

Taisant tes rythmes magiques,

Tuant tout ce qui te ravit,

Sons: jazz, rock, et pop music.

 

Toi le captif par alliance,

Que l'on a rendu apathique,

Euthanasiant tes cadences,

Tes portées en mosaïques.

 

Toi le captif des exigences,

Imposées comme une sentence,

Vécues tout en pénitence,

Rendant sourde ton existence !

 

Toi le bagnard de tes gammes

Muettes de sonorités,

Traduites comme du vacarme,

Du bruit fort en tonalité.

 

Toi le bagnard de ton amour,

Qui te rêvait plutôt banquier,

Estompant le coeur troubadour,

De tes accords déverrouillés.

 

Toi le prisonnier de SA vie,

Le prisonnier en si-bémol !

Un prisonnier tout en survie,

  Perdu dans SA farandole.

 

Toi prisonnier sous influence,

Enfermé dans tes silences,

Emplis de notes qui dansent,

Et de soupirs pleins d'absences.

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 11:50

Force est de Douter
Dramatique Fracture
Feindre et Danser
Debout avec la Fêlure

 

Facultés Dévaluées
Dictature Fissible
Forces Diminuées
Diablesse Faillible


Féroce Délégation
Dante Faite Femme
File en Détention
Délicieuses Flammes


Faiblir j'ai le Droit
Devant cette Fomentation
Foutue dans ce détroit
Dantesque Fabulation


Fardeau Dramatique
Détruite par ce Fatras
Frénésie non Démocratique
Délabrée par ce Fracas


Fichue Dépréciation
Démolie Forcément
Franche Dépossession
Dénaturée Finalement


Doute, Finale Fantaisie !

Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 11:26

Boris-Vallejo-1994---11.jpg

Mais quand le chaos trouve l'équilibre,

Au prix du sens de votre identité,

Cloitrée dans votre cocon qui vibre,

Voulant ignorer sa fragilité

Renaître, mais totalement libre.

 

Quand l'équilibre devient chaos ............

 

Une fois la métamorphose terminée,

Transformée en nouvelle créature,

Pensant que c'était votre destinée

Mais sans réellement en être sure,

Vous gardez la peur d'être cloisonnée.

 

Quand le chaos trouve l'équilibre .......

 

Les questions restent alors en vous, ancrées !

Devez-vous continuer à être

Ce que vous étiez, sans rien censurer ?

Ou choisir enfin de vous soumettre,

Même si cette pensée doit vous fracturer ?

 

Quand votre équilibre redevient chaos ...........

 

Et tout en vous meurt et s'évanouit.

Un homme scorpion dansant une rumba,

Enjoleur récitant des mots appris,

De chrysalide en poisson vous changea !

Vous voilà muette, perdue dans la vie.

Mutation inventée par un paria !

 

Et mon chaos, restera à jamais mon chaos !

 

Protégé par CopyrightDepot.com

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poèmes d'une rebelle dans l'âme
  • : Rebelle avec un coeur et une âme qui crient ses mots, pour conjurer ses maux ! De la réalité à la révolte, de la mélancolie au romantisme en passant par la tristesse, tout un poème que ma Poésie ! Copyright © 00043614.
  • Contact
">

Catégories