Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 20:21

cirs-de-femme.jpg

 

entendez sa voix

celle d'une femme en plein désarroi

comprenez ses maux

Et les mots d'une femme gémeaux

 

entendez sa douleur

celle dont tout le monde à peur

Lisez tout ses poèmes

Car c'est tout ce qu'elle aime

 

C'est tout ce qui lui reste

tous ses mots manifestent

une peine qu'elle n'assume plus

une tristesse qu'elle ne veut plus

 

Elle est toujours là

Mais elle ne sait pourquoi

Elle ne l'a pas voulu

Car elle a été exclue

Protégé par CopyrightDepot.com      

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Douleurs
commenter cet article
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 19:01

1989---018-copie-1.jpg

Dans ce monde démoniaque
Où plein d'humains dérivent
Où les hommes se dédisent
Où les impôts défalquent

J'ai décidé de tout dédaigner
Toute cette déchéance
Toute cette décadence
Il y en a que l'on devrait déférer

Alors je veux le décrier
Il faut un bon décapage
A tout ce pays en décalage
Ce n'est pas nous les dépravés

Un fonctionnaire débutant
A décidé de tout déchirer
Tout décanter, tout déchiqueter
Il faut le dire c'est déroutant

Il va tous nous déglinguer
Comme une vague déferlante
Sur les personnes défaillantes
Il y a de quoi être dégoutté

Comme une puanteur sortant des égouts
Ces débilités qu'ils veulent dédramatiser
Sur un peuple déjà tellement délabré
Dénaturé, démoralisé, plein de dégoût !

 

 

 

Repost 0
Published by lili-la-rebelle - dans Révoltes ; Rébellions
commenter cet article
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 17:54
Illustration de Royo

J'ai bien perdu mon âme,
Dans la fosse des Mariannes,
Si vous prenez cette voie,
S'il vous plaît, ramenez la moi !

J'ai aussi perdu ma foi,
A cause des sans foi ni loi,
Mais si vous croyez en moi !
S'il vous plaît retrouvez-là moi !

Si vous voyez ma foi en moi,
Je vous en prie, dites-le moi !
Je peux faire le chemin,
Avec une main dans ma main !


Si je revois mon âme,
Je pense et le proclame,
Avec l'estime de moi
Terminé le chemin de croix

Protégé par CopyrightDepot.com

 

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Mélancoliques
commenter cet article
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 11:11

Boris-Vallejo-1994---11.jpg

Mais quand le chaos trouve l'équilibre,

Au prix du sens de votre identité,

Cloitrée dans votre cocon qui vibre,

Voulant ignorer sa fragilité

Renaître, mais totalement libre.

 

Quand l'équilibre devient chaos ............

 

Une fois la métamorphose terminée,

Transformée en nouvelle créature,

Pensant que c'était votre destinée

Mais sans réellement en être sure,

Vous gardez la peur d'être cloisonnée.

 

Quand le chaos trouve l'équilibre .......

 

Les questions restent alors en vous, ancrées !

Devez-vous continuer à être

Ce que vous étiez, sans rien censurer ?

Ou choisir enfin de vous soumettre,

Même si cette pensée doit vous fracturer ?

 

Quand votre équilibre redevient chaos ...........

 

Et tout en vous meurt et s'évanouit.

Un homme scorpion dansant une rumba,

Enjoleur récitant des mots appris,

De chrysalide en poisson vous changea !

Vous voilà muette, perdue dans la vie.

Mutation inventée par un paria !

 

Et mon chaos, restera à jamais mon chaos !

 

Protégé par CopyrightDepot.com

 

 

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Douleurs
commenter cet article
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 09:09

 

Phtanite gros plan

 

Le Révélateur

 

Dans ma vie aux couleurs de quartz lydien,

Avec mes jours ensoleillés de jaspe noir,

Cloîtrée dans ce couloir de la mort sans gardien,

Fin programmée, rythmée au son du Laminoir.

 

Prisonnière de ce macabre tourbillon,

Gravant sur les murs sombres de ma mémoire, 

Tous les mots lapidaires transformés en baillon.

Des mots patiemment inscrits dans mon grimoire.

 

Barricadée dans mes délires de tristesse

Et aspirée dans l'entonnoir de mes idées,

Je sombrais pleinement ivre de détresse,

Usée d'être vilipendée et tailladée.

 

Enrolée de force dans l'armée des ombres,

Un dernier sursaut de volonté refleurit

Laissant passer la lueur dans ma pénombre.

La clarté, clef de la porte de mon esprit.

 

Eclair lumineux, un grand blanc sur ma bande son.

Eclats aveuglants, reflets de Calcédoine.

Rayons éclatants du soleil sur le zircon,

Nuances de jaspe sanguin et de pivoine.

 

Un flash ! Un sens à ma vie ! Un révélateur !

Celui qui transforme une image irréelle,

Inexistante, en arc-en-ciel de couleurs !

Résultat magique réveillant l'étincelle !

 

Terminé les couleurs de quartz lydien !

Adieu obscure destinée en jaspe noir,

Libre dans le couloir de la vie avec gardien

Renaissance rythmée en écho à l'espoir.

 

Protégé par CopyrightDepot.com

jaspe 300x422jaspe

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Mélancoliques
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 09:00

Musique3
 

Dessine-lui une musique !  (joue-lui un poème)

 

Dessine-lui une musique,

Une musique dont les notes

Seraient comme des perles sur sa peau,

Des nénuphars déposés sur l'eau,

Des gouttes de rosée en tempo.

Une musique sans fausse note,

Sans bémol ; Un duo magique !

 

Imagine une envolée de sons

Riches en sonorités claires,

Inspirées des si beaux chants d'oiseaux !

Sonates tout en frissons pour ruisseaux,

Tout en tremblements de vibrato,

En oscillations portées par l'air.

Demain, tous les vents chuchoteront !

 

Invente un opéra lyrique,

Ou un adagio qui sanglote.

Une symphonie jouée staccato,

Un hymne allant decrescendo

Et interprété moderato.

Écris un antidote en notes !

Une ode à l'amour non classique.

 

Crée une gamme proche du zircon

Si pleine de tant de lumière

Qu'elle peut jouer avec les cristaux,

Comme un musicien joue du piano

Sublimant l'auteur du concerto.

Alors se fermeront ses paupières,

Taisant son visage rubicond.

 

Dessine-lui une musique,

Une musique dont les notes

Seraient comme des perles sur sa peau,

Des nénuphars déposés sur l'eau,

Des gouttes de rosée en tempo.

Une musique sans fausse note,

Sans bémol ; Un duo magique !

 

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Romantiques
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 20:06

 

Dans mes matins noirs
J'ai la visite du désespoir
Il reste avec moi jusqu'au soir,
Me parlant de choses illusoires,
Qui à mes yeux sont dérisoires.
Insistant pour me faire entrevoir,
Ma somme de volonté en réservoir,
Disant que je ne peux le décevoir,
Car une fois franchi le long couloir,
J'ouvrirai la porte des espoirs.

 

 

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Douleurs
commenter cet article
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 21:03


Je suis bulle d'air ,

Emprisonnée dans du verre.

Je suis des mots,

Prisonniers in-vivo.

Je suis galet, fouetté par la mer,

Puis craché sur la terre.

 

Je suis pensées parasitaires,

Idées que l'on enterre.

Je suis des propos,

Au fond d'un caveau.

Je suis dires non verbaux,

Qui se veulent placebo.

Je suis signataire,

De ces écrits qui me libèrent.

 

je suis flammes involontaires,

Eléments sursitaires.

Je suis mots en lambeaux,

Prêts pour le tombeau.

Je suis femme solitaire,

Qui n'a plus de repères.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Douleurs
commenter cet article
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 20:02

 

yeux-lune2

 

Dans ses grands yeux, un éclat de lune

Révélé par les rais du Soleil,

Brèves lueurs dans l'immensité noire,

De son âme qu'ils ont grimé de fiel,

L'écrasant de leur infortune.

 

Comme il était écrit dans les runes,

Son cœur et son esprit couleur miel

Brilleraient, luiraient comme un miroir

Renvoyant leurs mots pestilentiels

Odeurs et couleurs de leurs rancunes.

 

Dans les reflets de la lagune,

Les preuves de son existentiel.

Sur les pages de son grimoire,

Les phrases biffées d'une femme plurielle.

Femme incomprise et peu commune.

 

Dans ses grands yeux un quartier de lune,

Scintillement d'un rai de soleil,

Paillettes d'or dans l'immensité noire,

De son âme libre volant vers le ciel,

Comme l'astre tombe sur les dunes.

 

© Protégé par CopyrightDepot.com

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Mélancoliques
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 21:32

Mes larmes effacent mes écrits
Elles passent comme une gomme
Qui éliminerait mes phrases
Mes pleurs sont un ultimatum
Qui ne veut pas que mes mots crient.

 

Alors je recommence mes vers
Ne voulant pas céder en somme
A cette vague triste et perverse
Qui voudrait n'être qu'un post-scriptum
Sur ma lettre messagère.

 

J'écris pour ôter l'écharde
Celle qui est profonde et lance
A tel point que ma tête éclate
Mes mots sont ma délivrance
Les maux fous d'une motarde.

 

J'aligne tout sur mon carnet
Afin de pouvoir expurger
Ce qui me fait douter, pleurer
Et ceux qui m'ont conditionné
Pour enfin tourner le feuillet.

 

 

Repost 0
Published by Lili-la-Rebelle - dans Douleurs
commenter cet article

Présentation

  • : Poèmes d'une rebelle dans l'âme
  • Poèmes d'une rebelle dans l'âme
  • : Rebelle avec un coeur et une âme qui crient ses mots, pour conjurer ses maux ! De la réalité à la révolte, de la mélancolie au romantisme en passant par la tristesse, tout un poème que ma Poésie ! Copyright © 00043614.
  • Contact