Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 21:13

Je n'en voulais pas de cette sale vie !
J'ai du tout aller chercher,
Car toute petite, elle m'avait tout pris,
Et là, seule sur le pavé, je suis restée !


La mort non plus n'a pas voulu de moi,
Alors je dois continuer,
Il me vient des idées parfois,
Des pensées de culpabilité.


Car je vis entre deux mondes,
Celui de l'indifférence,
Mais je suis aussi dans la ronde,
De l'indicible violence.

Je suis une enfant de la rue,
Car c'est là qu'elle me mettait,
Pour être tranquille, garder sa paix,
Je suis une enfant qui était perdue.


Rejetée par une mère qui voulait,
Garder sa liberté bien à elle !
Garder sa liberté essentielle !
Moi ? dans la rue ! comme elle s'en fichait !

J'ai du me défendre seule ;
Contre les imbéciles,
Contre les inutiles,
Contre les personnes veules.


Je suis devenue presque à toutes épreuves,
Je crois que j'ai surmontées les pires,
Celles passées, et prête pour celles à venir,
Mais de mon enfance je resterais veuve !


La rebelle ne sera plus jamais une cible,
Car la rebelle reste terrible,
La rebelle ne sera plus jamais corrigible,
Mais la rebelle restera sensible !

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> une poésie très émouvante triste pour une enfance ésseulée <br /> <br /> <br /> merci et pleins de bisous<br />
Répondre
L
<br /> <br /> Mo cher Michel,<br /> <br /> <br /> Tu es venu papillonné par chez moi ! Merci de ton passage, j'assume mon enfance, elle a fait en sorte que je sois forgée pour les épreuves de la vie, après tout,<br /> c'est déjà ça non ?<br /> <br /> <br /> gros bisous<br /> <br /> <br /> Lili<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> j'aime beaucoup et je me reconnais par moments à très vite...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Très heureuse que tu te reconnaisses dans mes mots, mais malheureuse quand même, car ces batailles sont loin d'être "normales" pour les enfants que nous étions, mais<br /> si cette enfance ne m'avait pas forgée, je ne serais plus là<br /> <br /> <br /> merci à toi<br /> <br /> <br /> Lili<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> ce qui ne me detruit pas me rends plus fort<br /> <br /> <br /> "nietzsche"<br /> <br /> <br /> tilk<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Oui Tilk, et je le suis devenue !<br /> <br /> <br /> Merci à toi pour ton passage sur mes pages<br /> <br /> <br /> bon dimanche<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Bon jour Lili-la-Rebelle,<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> De toutes ces épreuves, tu as une bonne étoile.<br /> <br /> <br /> Même si le prix à payer a été de souffrir le pire,<br /> <br /> <br /> Tu as sorti tes griffes pour ne pas couler et tenir<br /> <br /> <br /> Le cap, sabre au clair, tu es devenue rebelle, loyale.<br /> <br /> <br /> Max-Louis<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Cher MaxLouis, il y a en nous une force insoupçonnée, nous avons des ressources que seules la nature sait distribuées !<br /> <br /> <br /> La résilience est en chacun de nous, et à mon humble avis, seules les personnes qui ont traversées de rudes épreuves au cours de leur vie, sont en capacité d'en<br /> afronter de plus en plus ! Car à chaque qu'elles se relèvent elles sont plus fortes encore ! Mais à mes yeux, ce qui le plus important c'est de toujours rester loyale, authentique, et de n'entrer<br /> dans aucun moule !<br /> <br /> <br /> Je te remercie de ta visite bises amicales pour ton samedi et ton dimanche<br /> <br /> <br /> Lili<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> Si je lis bien ,une partie de votre vie n'a pas été facile ,apparemment elle vous a servie de catalyseur pour mieux l' affronter.<br /> <br /> <br /> C'est joliment écrit<br /> <br /> <br /> Bonne et douce journée<br /> <br /> <br /> Bisous <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Oui Timilo c'est tout à fait cela<br /> <br /> <br /> tu as bien compris, la vie m'a armée de courage<br /> <br /> <br /> de rébellion positive et de résilience<br /> <br /> <br /> bon samedi à toi<br /> <br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br /> Lili<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> <br /> Très beau ce texte!Bon week end.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Merci beaucoup Ramu<br /> <br /> <br /> bon samedi<br /> <br /> <br /> bises amicales - Lili -<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> belle semaine<br /> gros bisous créoles ma douce <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Hummmmm !<br /> <br /> ça me réchauffe le coeur, merci chère Sonya<br /> <br /> bisous à toi pour cette semaine débutante, mais ou je suis débordée<br /> Lili<br /> <br /> <br />
Z
<br /> Belle retrospective des tes souffrances d'enfant .<br /> Bonne journée ma Rebelle<br /> Gros poutoux<br /> ZAZA<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Ma chère Zaza, merci,<br /> <br /> Si la "rétrospective est belle", elle ne l'est que dans mes mots !<br /> <br /> Mais mes souffrances, ont fait ce que je suis aujourd'hui !<br /> <br /> Gros POUTOUX avec un X  LoL<br /> <br /> PS : Pour le no-sarko je te suis, mais en ce moment je suis un "peu"<br /> débordée !<br /> Lili<br /> <br /> <br />
H
Oui ma chère Lili ta souffrance a fait de toi une femme forte, forte dans les sens ou elle t'a armée pour affronter toutes les injustices de la vie, et les injustices de la vie sont souvent quotidiennes... Mais serais-tu ce que tu es si ta vie avait été autre. Les épreuves sont quelquefois "salutaires," elles font grandir. Ton parcours, aussi douloureux soit-il, te servira peut-être pour l'avenir... Bises J'espère qu'il ne s'agit de rien de grave, je viens de lire sur un commentaire que tu dois subir une opération ?
Répondre
L
<br /> Chère Harmonia,<br /> tu as raison, mais dès l'âge de 8 ans j'avais déjà un caractère rebelle<br /> mais je pense que je suis née avec la faculté de faire de mes batailles, des injustices subies,<br /> des forces pour moi, comme je l'écris dans je ne sais plus quel poème, je crois que je suis devenue<br /> "presque à toutes épreuves", je dis presque, car même si les apparences sont trompeuses, je suis et je<br /> veux rester, sensible, je pique des crises devant ma télé, par exemple quand berlusconni dit aux réfugiés sous<br /> leurs tentes, qu'ils ne sont pas si mal que ça, moi seule devant ma télé j'ai dit, "ben t'as qu'à y aller y vivre toi"<br /> tu vois, même seule, je m'insurge, je suis comme ça !<br /> Mon père était fort aussi, de par le génocide qu'il a subit alors qu'il était petit ! je pense que cela nous donne une<br /> force que personne ne soupçonne, une résilience inconnue de ceux qui pleunichent pour un oui ou un non !<br /> mais ce que je préfère avant tout, je crois que c'est de partager ma force, combien de stagiaires m'appellent encore,<br /> combien m'ont dit et me disent encore quand je les rencontre au hasard de mes sorties, Lili, si je ne t'avais pas<br /> rencontré, je ne m'en serais pas sortie, et moi je réponds presque toujours que le travail ce sont elles/eux qui l'ont fait,<br /> pas moi !<br /> Je pense sincèrement que certaines personnes devraient subir de VRAIES épreuves, cela leur éviteraient de mentir sur<br /> des vécus ou des enfances INVENTES de toutes pièces, il y en a qui se raconte des enfances malheureuses pour attirer<br /> la pitié des autres, mais moi j'ai appris très tôt que la pitié ne faisait pas avancer !  et puis je pense aussi que la vérité se<br /> sent, et le mensonge se sent, et rien ne pourra changer cela.<br /> Si j'avais eu une belle enfance, dans une famille aisée, avec un père non émigré qui n'avait pas fui devant le génocide arménien, SI, je n'avais pas eu une mère qui à 18 ans a connu la guerre, et<br /> qui quand elle a pu, a voulu vivre, en me laissant,<br /> seule dans un coin, SI,  SI,  SI,, je serais peut être "imbuvable"<br /> Je reste persuadée que les difficultés de la vie rendent les personnes plus fortes, mais plus tolérantes aussi, et celles/ceux,<br /> qui fustigent, c'est qu'ils n'ont rien connu, et qu'ils n'ont pas soufferts, et qu'ils n'ont pas vécu !<br /> alors OUI tu as raison LES EPREUVES sont salutaires !<br /> MAIS LES VRAIES épreuves, pas celles que l'ont s'inventent pour attirer la pitié, la personne à qui cela s'adresse se<br /> reconnaitra surement, tout du moins je l'espère POUR ELLE, pas pour moi, je n'ai plus rien à prouver !<br /> Merci à toi harmonia<br /> toujours le mot juste, et la compréhension précise<br /> bisous à toi<br /> Lili<br /> <br /> <br />
D
Lilije ne peux que te souhaiter toute la tranquilité que tu espèrebeaucoup de bonheur  pour broder déssiner et faire tous ce qui te fera plaisirtu gagnera bisous Didier René
Répondre
L
<br /> Didier ça me fait chaud au coeur de lire cela<br /> sur la table d'opération juste avant qu'ils m'endorment, j'y penserais<br /> et je compte bien revenir encore plus forte qu'avant, mais si ce n'était<br /> pas le cas, je dis toujours que je ne manquerais à personne, et surtout<br /> que certains rapaces n'attendent que cela pour se délecter de ma charogne<br /> mais je m'en fiche, pourquoi ? parce que je sais que la vie ma rendra ma liberté<br /> de penser, de dire, et la vie se chargera du reste !<br /> bisous<br /> Lili<br /> <br /> <br />
D
Lili  comment veux tu qu'après tout cela tu ne soit pas rebellefranchement il y a de quoi l'être j'en connais quelques un qui étaient avec moi qui ont baissés les bras et se sont fait marcher dessus battons nous jusqu'à la fin  jamais même si c'est terrible souventjamais ne le montrer  accroche toi ma rebelle bisous Didier René
Répondre
L
<br /> Didier rené, ma phrase préférée est :<br /> "Je préfère faire envie que pitié"<br /> j'avais le choix entre 2 options, abandonner ou me battre<br /> alors je me suis battue, et je me battrais, ce doit être le<br /> sang de tous les arméniens tués que j'ai dans le mien !<br /> et je compte bien gagner ma petite place de tranquillité<br /> afin de pouvoir écrire, broder, créer, dessiner<br /> bisous pour toi<br /> Lili<br /> <br /> <br />
S
Ma Lili, j'ai beaucoup pensé à toi aujourd'hui. Je te fais mille bisous ma chérie.
Répondre
L
<br /> Sonya il me semble bien que je l'ai senti<br /> merci<br /> dors bien<br /> bisous à toi<br /> Lili<br /> <br /> <br />
D
coucou Lili la rebelleje partage avec toi se sentiment de rébellion déja vis à vis de mon enfance orphelinat puis au travail à 14 ans un papa parti trop vite et une mère qui avait autre chose à faire que de s'occuper de moi et de mes frères et  ma soeur  sauf le plus grand et ça tu ne peux savoir comme ça peut bouffer l'exiitence quoi tu peux comprendre dans la vie il faut se battre toujours et encore mais il n'y a que comme cela que l'on sort la tête haute   bat toi tant que tu à du souffle au moral je suis présent l'amitié même virtuelle peut servir à s'épauler bonne nuit bisous Didier René
Répondre
L
<br /> Cher didier rené, je me battrais, corps et âme !<br /> et rien ne me détournera de cela, et surtout pas la maladie,<br /> pour ne pas faire plaisir à certaines personnes !<br /> Je me battrais comme je l'ai toujours fait, c'est en moi,<br /> c'est comme ça ! et je gagnerai, contre la connerie ET la maladie<br /> <br /> bonne journée à toi<br /> gros bisous<br /> Lili<br /> <br /> <br />
T
Ce matin, une rose est venue me voir ... elle voulait me parler de cette avenir qui empêche pafois de bien vivre le présent.Elle me rappelais qu'a chaque jour suffit sa peine, et malgré tout notre esprit et notre âme seront toujours à la recherche de leur devenir.Et, chacun ses convictions, pour les uns c'est Dieu, pour moi c'est l'amour...Je lui ai dit :avoir peur de l'avenir, ne le rendra pas meilleur ...regardons nos vie, comme si nous étions des fleurs,prenons soin du présent, pour garantir notre épanouissement futur ...Bisou
Répondre
L
<br /> Ti ange, vivre en craignant l'avenir, ce n'est pas vivre,<br /> Moi je vis au présent, chaque jour m'apporte des petits bonheurs<br /> à quoi sert de tirer des plans sur la comète, puisqu'au dernier<br /> moment, il y aura toujours quelqu'un ou quelque chose qui mettra<br /> ce plan par terre !<br /> bisous pour toi<br /> Lili<br /> <br /> <br />
D
Tu n'as pas a t'excuser Lilije comprends ta souffrance et tes réactions je sais que tu est a fleur de peau comme tu dis rebelle mais sensibleje suis très sensible aussi ce qui fait notre vulnérabilitétu écrits tes textes très beaux et mirifiques tu est toi une grande dame qu'on a voulu rabaisser mais la qualité des tes écrits nous montre bien que tu as une grande valeurce n'est pas pour faire du pathos mais parce que je le pense vraiment bonne soirée Lili bisousDidier
Répondre
L
<br /> Je te remercie<br /> ce que tu dis et écris me va droit au coeur<br /> j'ai toujours été hors normes, mais peu de personne l'accepte<br /> je suis ce que je suis, ce que j'écris est du vécu, ou des sentiments<br /> venus<br /> le fait d'être hors normes ne m'a causé que des problèmes et des soucis<br /> mais je resterais ce que je suis, hors normes, disant ce que j'ai à dire,<br /> à écrire, et ceux que ça dérange, passent leur chemin<br /> il fut un temps ou cela était important pour moi, ce que les "autres"<br /> pensaient, maintenant, je m'en fiche, ils gardent leur liberté de "passant"<br /> bisous pour toi, sincèrement<br /> Lili<br /> <br /> <br />
R
Beaucoup de courage, de détermination, voilà ce que j'ai lu...Tu n'as pas oublié, tu as lutté, et je crois que les mots que tu écris t'ont aidée.Bravo 
Répondre
L
<br /> Eh oui Renard, j'ai lutté, tu sais j'écris depuis mon plus jeune âge, 7/8 ans, en prose,<br /> en vers, et apparemment cela m'a aidé oui ! mais j'aime les mots, pour leur puissance,<br /> selon la façon dont on s'en sert, ce que l'on veut dire ou ne pas dire, laisser sous-entendre !<br /> Je suis née pour lutter, et ma foi, c'est toujours mieux que d'être née pour pleurer sur SOI !<br /> <br /> Merci d'avoir apprécié Renard<br /> bises amicales<br /> Lili<br /> <br /> <br />
S
Ah bon, alors je suis rassurée pour toi... Si un jour tu as besoin, n'hésite pas à me contacter... OK ?je te fais un gros bisou
Répondre
L
<br /> Cela me fait plaisir Sasha de lire cela<br /> et je te remercie d'avoir laissé trace de ton passage sur mon livre d'or !<br /> Toi aussi si un jour tu as besoin, n'hésites pas à me contacter<br /> les forces ne sont pas forcées de s'affronter, elles peuvent se cumuler<br /> mais je ne sais pas si grand monde y pense<br /> bisous<br /> Lili<br /> <br /> <br />
S
C'est triste, mais sans doute le reflet d'une réalité et d'un vécu... Courage !AmitiésSasha
Répondre
L
<br /> Sasha j'ai les deux pieds dans la réalité<br /> mais j'ai du courage à revendre<br /> et puis, avec tous les commentaires sympas, mon courage grandit encore et encore<br /> merci<br /> amicalement<br /> Lili<br /> <br /> <br />
A
Bonjour Lili, je suis nouvelles! mais un de tes articles m'a interpellée et je suis venue sur ton blog! et oh surprise, tu as le même graphisme que moi! (japan...)Mais le tien est bien plus étoffé, félicitations.Tes textes sont bouleversants, ton histoire émouvante et je sens ta souffrance au fond de tes tripes....Mais aurais-tu pu composer des poèmes aussi poignants si tu avais été une petite fille choyée, gâtée?Toute épreuve développe une force et je trouve que tu as accompli un chemin exemplaire.Ce que tu es aujourd'hui, tu ne le dois qu'à toi-même, et personne ne pourra jamais t'enlever toute cette force intérieure que tu as développée par la force des choses...Trouver les mots si justes, c'est impressionnant.....tu décris ton ressenti avec une telle précision!J'en suis baba...J'espère que la vie t'a réservé aussi de magnifiques surprises et des petits miracles, cette vie que tu dis ne pas avoir voulu, au départ....?Je souhaite que maintenant, tu sois chaque jour heureuse d'être en vie, et que tu lui fait cracher tout ce que tu peux pour te donner du bonheur.Et que tu as le visage radieux que tu arbores sur la photo de la moto....Jolie image de l'amazone sur sa monture, ça correspond vraiment à ta nature rebelle!Tu es un sacré personnage, Lili!Je reviendrai te relire tantôt.AmitiésAstrea 
Répondre
L
<br /> Bonsoir astrea, un gros merci pour tes mots, ils m'ont étonné et surtout fait chaud au coeur<br /> Par tes mots tu prouves que j'arrive à trouver les définitions et mots justes pour mes ressentis,<br /> J'ignore si j'aurais pu écrire des choses aussi justes si j'avais été choyée et gâtée, mais plutôt que de faire<br /> de mes épreuves un fardeau lourd à porter, j'en ai fait une force indicible, et surtout inextinguible !<br /> Bien sûr que parfois je lâche, j'abandonne, bien sur que j'ai mes faiblesses, mais, les tourments passés, je<br /> fais de tout cela une force !  Car dans ce monde tellement souffre, que je me dis que ce que je vis n'est rien !<br /> Je suis une résiliente et je compte le rester, le misérabilisme n'est pas pour moi, car il ne fait pas avancer,<br /> je préfère la rébellion, tout simplement par ce qu'elle fait rester vivant ! et ton commentaire sera mon petit miracle<br /> du jour, car chaque jour a son petit miracle, et je m'en nourris !<br /> Merci pour ça<br /> bises amicales<br /> Lili<br /> <br /> <br />
C
Oui mais mon chat se rebelle toujours, hier contre les baquiers qui font la crise, aujourd'hui contre les salons littéraires qui servent... Il râle et ronchonne tous les jorus.
Répondre
L
<br /> Et bien pour des sujets comme ça il a un peu raison non de râler ton chat non ?  <br /> <br /> <br />
C
Tiens, on dirait mon chat !
Répondre
L
<br /> Pourtant je n'ai rien d'un chat ! <br /> <br /> <br />
P
Ta rébellion c'est ta forceSi tu arrètes de te rébellertu n'existeras plusla nature est ta force aussiet tes origines de peuples persécutés t'ont inconsciemment données cette forcemais tu l'as cultivéefais moi plaisir continue de la cultiverje veux te lire longtempset te voir gagner tout le tempsbisous ma lili
Répondre
L
<br /> Ah tu as compris cela toi<br /> Toi que je ne connais pas !<br /> <br /> amicalement<br /> Lili<br /> <br /> <br />
L
Je suis bouleversée par ton poème ... et quand je vois tous ceux qui ont laissé ici un commentaire, c'est encore moi qui me sens petite, moins courageuse que toi ... <br /> Oui, tu es bien une résiliente, j'aime beaucoup Boris Cyrulnik ... ainsi que Jacques Salomé . A bientôt Lili . Bisous .<br /> Liza
Répondre
S
Bonjour Lili, je reste extrêmement touchée par tes paroles ... A très bientôt, Silvia
Répondre
O
celui-là je l'aime, il me ressemble comme on se ressemble ! la rue, nous a eu raison de notre innocence, de notre douceur,de notre droit aux regards tendres...<br /> nous sommes chacunes rebelles à notre façon, et nous le resterons...<br /> <br /> je t'embrasse
Répondre
L
Merci beaucoup de ton passage, tout ce que tu me dis,est fort juste bien évidemment et je le sais également mais il faut remonter vingt années en arrière tout était bien différent surtout avec un ponte...et de plus tu me parles d'un "vrai" chirurgien celui qui m'a opéré était un "maître mondial"...<br /> J'explique tout ceci dans cette histoire longue à lire et c'est normal que tu n'aies pas tout lu...<br /> Je reviendrai te voir <br /> A bientôt
Répondre
L
Ptitsa, je suis comme ça ! je l'écris, je ne serais plus jamais une cible mais je reste terrible, si je laisse la personne qui me veut du mal commencer, c'est que je sais qu'elle n'a aucune chance, car en toute légalité et sans violence, je la prendrais à son propre jeu et je gagnerais, mais avec honneur ! car moi ce n'est pas mon habitude de faire du mal aux autres gratuitement, si je suis obligée d'en arriver là, c'est que j'aurais du me défendre ! voilà pourquoi je laisse toujours à l'autre la primeur de me laisser tranquille, ou pas, et c'est pour ça que comme aux échecs, je ne prends jamais les blancs ! Je suis une rebelle loyale et ceux qui m'ont fait du mal auraient du réfléchir, et ceux qui ont l'intention de m'en faire devront réfléchir ! moi je n'ai rien demandé à cette vie, alors que les méchants s'occupent d'eux ; car sur leur route il n'y a pas que des imbéciles peureux !
Répondre
P
Pour répondre à ton com' de tout à l'heure : A quoi bon laisser les blancs à un partenaire dont tu sais par avance qu'il ne respectera pas les règles du jeu ? Pourquoi lui laisser la marge pour te faire souffrir ? Tu n'as pas à accepter ni à subir ça, Lili. Il y a des parties que tu peux refuser de jouer quand tu sais que l'autre n'a ni honnêteté, ni noblesse. Tu as le droit au MEILLEUR pour TOI !!! Ce que tu as fait pour ces femmes que tu évoques est merveilleux. A présent, au travers des épreuves que tu traverses en ce moment, la vie te donne l'occasion de t'occuper de TOI ! Lmvie a raison : dans rebelle, il y a belle.... et combien tu l'es !!
Répondre
L
Je te découvre aujourd'hui par Marc...quelle jolie chaîne que ces architectes...<br /> Dans rebelle il y a "belle"<br /> Sincèrement
Répondre
M
Lili la rebelle, amie et architecte d'intercoeurs...<br /> <br /> <br /> Surtout, amie Lili, ne sois pas malheureuse que je puisse m’identifier avec le cœur et les tripes à tes mots… Ils sont pour moi un baume sur mes anciennes blessures. Non Lili, bien au contraire, je me sens bien dans tes mots, sur tes mots, sous tes mots, devant tes mots et derrière tes mots. Je m’y sens bien Lili car je suis là, maintenant, depuis des mois, après tes mots. Ils ne peuvent que me rappeler que, comme tu le traduis si merveilleusement « l'être humain ne devrait pas avoir subi ou à subir tout cela ». Tu es cet être humain Lili, encore… Je l’ai été… Te savoir l’être, je déteste mais je suis impuissant d’ici, de si loin, si, moi dans mes années apaisées… ENFIN !<br /> <br /> <br /> <br /> Je ne peux que te prier de bien vouloir t’habituer à recevoir, de ma part, une multitude d’autres attentions. Elles me restent à inventer pour te les imposer comme la plus légitime, de ma part, reconnaissance de tes mille qualités de cœur. Je te crois en « rebellité », je te veux qu’en « rebellitude »… Je me suppose là devoir très vite t’éclairer ainsi que Ptitsa sur ma traduction très personnelle de ces deux néologismes qui te méritent.<br /> <br /> <br /> <br /> Je n’aime pas ce que me disent tes mots… J’aime comment tu le dis avec tes mots !<br /> <br /> Je t’embrasse, reste Lili… celle qui est si sensible.<br /> <br /> Marc, de Metz.
Répondre
S
J'ai connu quelqu'un comme toi... Il lui restait toujours quelque chose dans le regard? je comprends que tu écrives !
Répondre
P
Je ne sais pas si tu as déjà classé ce poème, mais si non, tu me ferais très plaisir en le mettant chez les Passeurs d'espoirs... Merci pour ton com' de ce matin. Je t'ai laissé ma définition de la "rebellitude" en réponse... bisous Lili et prends soin de toi.
Répondre
L
oui Malou je pense que tu as raison, j'ai d'ailleurs beaucoup lu Boris Cyrulnick, je pense que je suis une résiliente, merci à toi ; peu de personne connaissent cet écrivain, au même titre qu'elles ne connaissent pas Jacques Salomé !<br /> Amicalement<br /> Bises à toi
Répondre
M
Magnifique poésie que je découvre par l'intermédiaire de Marc de Metz.<br /> Amicalement<br /> Bises.<br /> Violette
Répondre
M
Boris Cyrulnik appellerait ça la résilience, ton parcours de battante et de rebelle. Il t'a forgée, t'a faite ce que tu es aujourd'hui. Mais j'ai une pensée tendre pour la petite fille mise à la rue, trop tôt confrontée à la violence des grands, cette petite fille qui a dû refouler au plus profond ses rêves d'enfant et se construire une carapace pour survivre. Je t'embrasse Lili. Malou
Répondre
M
Lili, comment te dire que je me retrouve viscéralement dans tes mots si volontairement enfouisseurs de ton passé et le désignant, je le crois, comme ne t’ayant jamais terrassé. Je lis ton poème et je ressens qu’il m’appartient aussi. C’est dans tes mots mes renoncements que je trouve, et plus encore et comme pour toi cette formidable rebelle, ce besoin que j’ai de prévenir que dorénavant personne d’autre que moi ne saurait plus réussir à m’abîmer. J’aime cette Lili là, extrêmement affirmée dans sa rebellité et en même temps nous hurlant qu’une autre Lili n’est pas ou là plus morte… J’aime ton dernier vers, il te montre que sensible, féminine, en attente, en espoir, en besoin. <br /> Lili, ce poème est ton bilan. Il est comptable bien entendu, mais il ne prononce pas de faillite ni civile ni celle du cœur. <br /> Je t’embrasse Lili, tu m’as touché, je t’en remercie. Bonne nuit, je te la souhaite là apaisée. Marc.
Répondre

Présentation

  • : Poèmes d'une rebelle dans l'âme
  • : Rebelle avec un coeur et une âme qui crient ses mots, pour conjurer ses maux ! De la réalité à la révolte, de la mélancolie au romantisme en passant par la tristesse, tout un poème que ma Poésie ! Copyright © 00043614.
  • Contact
">

Catégories